Intranet des collèges de Lot-et-Garonne
Articles Article
Département 47
 

Actualité
Conseil départemental des jeunes

Collèges du 47
 

Agen - Dangla
Agen - Ducos du Hauron
Agen - J. Chaumié
Agen - Jasmin
Aiguillon - Stendhal
Bon-Encontre - La Rocal
Casseneuil - G. Carrère
Casteljaloux - J. Rostand
Castelmoron
Castillonnès - J. Boucheron
Duras - L. Sigala
Fumel - J. Monnet
Lavardac
Le Passage - T. de Viau
Marmande - Cité Scolaire
Marmande - J. Moulin
Mas d'Agenais - D. Castaing
Miramont - D. Lamoulie
Monflanquin J-Kessel
Monsempron-Libos
Mézin - A. Fallières
Nérac - H. de Navarre
Penne d'Agenais - D Asperti
Port Ste Marie - D. de G.
Ste Livrade - P. Froment
Tonneins - Germillac
Villeneuve - A. France
Villeneuve - Crochepierre

Début /  Port Ste Marie - D. de G. /  Projets pédagogiques (D. de G.)
Projet d'établissement et Contrat de réussite REP

 

 

 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES

2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE 

LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              

           

AVRIL 2006


CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                   Marion HANSEMAN

 

SOMMAIRE l     l     l     l     l     l     l     l      l     l     l     l     l     l     l    

l

 

 

 

l

 

Signatures des contractants ..............................

page 3

l

 

Préambule ...............................................................

page 4

l

 

Situation ..................................................................

page 5

l

 

Objectifs ..................................................................

page 6

l

 

Fonctionnement ...................................................

pages 7 à 8

l

 

Fiches d'objectifs .................................................

pages 9 à 18 

l

 

Annexe 1 ................................................................

(Éléments d'analyse)

Pages 19 à 26

l

 

Annexe 2 ................................................................

(Tableaux de bord )

Pages 27 à 33

l

 

Annexe 3 ................................................................

(Rôle du coordonnateur )

Page 34

 

                                                

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

SIGNATURES DES CONTRACTANTS l l l l l l l l l l l l l l l l    

l

 

l

En date du :

   l

Monsieur l'Inspecteur d'Académie de Lot-et-Garonne :

l

 

l

 

l

 

l

Madame l'Inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription de NÉRAC

l

 

l

 

l

Madame la Principale du collège Delmas de Grammont

l

 

l

 

l

Mesdames les directrices et Messieurs les directeurs des écoles publiques

l

 

l

 

l

 

l

 

l

Monsieur le coordonnateur

 

                                              

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð PRÉAMBULEl l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

 

Crée en 1998, dans le conflit et l'absence de concertation, incohérent du point de vue du territoire, orphelin de coordination, le Réseau d'Éducation Prioritaire de PORT-SAINTE-MARIE, a connu un cheminement confus. En dépit de cette conjonction de difficultés, les enseignants ont assuré leurs missions : les résultats des élèves ont progressé.

 

Aujourd'hui, des difficultés perdurent, de nouvelles sont apparues, des moyens ont disparu, un autre, espéré, est mis à disposition, mais l'ambition des enseignants est restée la même : « mettre en place les conditions de la réussite de tous les élèves. »

 

 

Le Contrat de réussite rédigé entre janvier et mars 2006 par :

·        Mme FERREIRA, Inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription de NÉRAC.

·        Mme FRAYSSINOUS, Principale du collège publique Delmas de Grammont de PORT-SAINTE-MARIE.

·        M. LEBAS, directeur de l'école publique élémentaire de PORT-SAINTE-MARIE.

 

Il a été élaboré à partir des positions communes à une grande majorité des enseignants du Réseau d'Éducation Prioritaire : il est donc entendu et défendu par celle-ci.

 

            Ce contrat de réussite présente les orientations des actions communes aux enseignants du Réseau d'Éducation Prioritaire. Il permettra également d'informer les parents d'élèves, les représentants des collectivités locales, les partenaires de nos objectifs, de nos actions et de notre fonctionnement.

 

La définition des objectifs s'appuie sur l'analyse des forces et des faiblesses du Réseau d'Éducation Prioritaire.

 

Nous avons souhaité réaliser un document court, concis afin :

·      D'en améliorer l'accessibilité aux nouveaux collègues.

·      D'en faire un véritable outil de travail.

Un document comportant toutes les annexes est disponible dans chaque école et au collège.

 

Les actions communes citées constituent un moyen de valorisation des élèves : il s'agit de motiver les élèves pour que tous retrouvent, développent, acquièrent la confiance en eux-mêmes.

 

Les fiches d'objectifs ont été conçues afin de permettre une réactivité importante aux réussites et aux difficultés constatées en cours ou en fin d'année scolaire.

 

Le principe de fonctionnement décrit dans les fiches « écoles » est mis en ½uvre depuis la rentrée de la présente année scolaire et semble efficace.

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l

 

 

ð SITUATIONl l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

Les éléments d'analyse figurent dans l'annexe 1.

 

·      Le Réseau d'Éducation Prioritaire a un effet attractif : les moyennes par classe sont satisfaisantes, le collège attire de plus en plus d'élèves.

 

·      L'analyse des résultats du Réseau d'Éducation Prioritaire révèle:

o       Une excentricité: les scores aux évaluations nationales sont, sauf exception, proches des moyennes départementales ou académiques malgré une structure sociale défavorable.

o       Une hétérogénéité accrue : les scores aux évaluations nationales sont proches des moyennes de référence, le nombre de PPAP augmente. (CF. remarque dans la partie « ÉLÉMENTS D'ANALYSE ».)

o       L'irrégularité des résultats.

o       De bons résultats au diplôme national du brevet, en juin 2005.

o       Des difficultés dans les domaines de l'élaboration de la langue orale, de la production d'écrit, de la résolution de problème, de la numération décimale.

 

·      Des élèves, en nombre significatif, sont peu motivés, doutent de leurs capacités.

 

·      L'efficacité de la prise charge de la difficulté scolaire dans le Réseau d'Éducation Prioritaire diminue avec la progression dans la scolarité : les taux de redoublement augmentent avec l'âge.

 

·      Un bon taux d'accès en seconde, plus marqué que dans l'Académie vers les secondes professionnelles.

 

·      La prise en charge de la difficulté scolaire est une préoccupation des enseignants du Réseau d'Éducation Prioritaire; elle n'est pas toujours suffisamment efficace faute de moyens ou de relais par des structures extérieures à l'Éducation nationale.

 

·      Empreintes de confiance et de courtoisie, les relations des enseignants et personnels du Réseau d'Éducation Prioritaire avec les familles ne sont pas entièrement efficientes : le nombre de familles qui comprennent, accompagnent, participent à la scolarité de leur enfants est insuffisant.

 

·      Si les enseignements et personnels du Réseau d'Éducation Prioritaire ont agi pour éviter la violence scolaire, il n'en est pas moins vrai qu'une tendance à l'augmentation des conflits entre élèves semble se dessiner.

 

·      Les enseignements dans le Réseau d'Éducation Prioritaire abordent quelques domaines relatifs à la citoyenneté.

 

·      Le Réseau d'Éducation Prioritaire pourrait fonctionner mieux : les concertations, les liaisons, les outils communs sont insuffisants.

 

·       Les écoles et le collège se sont ouverts sur ses partenaires institutionnels, sur le monde économique mais l'isolement culturel reste important.

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð OBJECTIFSl l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

OBJECTIF GÉNÉRAL :

METTRE EN PLACE LES CONDITIONS DE LA RÉUSSITE DE TOUS LES ÉLÈVES

       

 

 

 

 

OBJECTIFS POUR UNE MEILLEURE MAÎTRISE DES SAVOIRS FONDAMENTAUX

·        OBJECTIF 1 : Assurer la maîtrise de la langue française. (savoir s'exprimer oralement, savoir lire, savoir écrire, maîtriser des outils de la langue) à travers plusieurs champs disciplinaires (français, mathématiques, sciences, arts plastiques, éducation physique et sportive)

·        OBJECTIF 2 : Favoriser la maîtrise d'une culture générale. (culture littéraire, culture artistique, culture scientifique, culture sportive)

·        OBJECTIF 3 : Développer l'éducation à la citoyenneté (conduite sociale, alimentation, hygiène, sécurité routière, secourisme, sécurité domestique)

·        OBJECTIF 4 : Assurer la maîtrise des principaux éléments de mathématiques (résolution de problèmes, numération)

·        OBJECTIF 5 : Aider les élèves en difficulté

·        OBJECTIF 6 : Éviter les ruptures dans les parcours scolaires. (Développer les liaisons entre les écoles et entre le cycle 3 des écoles et le collège)

 

 

OBJECTIF POUR LES ENSEIGNANTS

·        OBJECTIF 7 : Développer le travail en équipe. (élaboration d'outils communs : évaluations dans un premier temps )

 

 

OBJECTIF POUR ACCOMPAGNER LES ENSEIGNANTS DU R.E P

·      OBJECTIF 8 : Instaurer le pilotage du Réseau d'Éducation prioritaire. (créer et diffuser les outils de pilotage (tableau annuel des indicateurs, analyse de situation, bilans d'étape), accompagner les enseignants dans les mises en ½uvre, dans leurs réflexions)

 

 

 

N.B. La mise en ½uvre de l'objectif 8 relève des compétences de Madame l'Inspecteur de l'Éducation nationale, de Madame le Principale du collège, du coordonnateur.

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð FONCTIONNEMENT l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

Le Contrat de réussite 2006 - 2009 définit des objectifs communs à atteindre et des compétences à travailler pour les mettre en ½uvre. Afin de permettre une plus grande réactivité aux réussites et aux difficultés constatées au cours ou en fin d'année, les actions doivent être définies chaque année.

 

La mise en ½uvre du Contrat de réussite repose sur l'ensemble des enseignants et personnels du Réseau d'Éducation Prioritaire.

 

Les objectifs, les compétences sont définis précisément et de manière réaliste (gage de mise en ½uvre effective).

 

Le Contrat de réussite fera l'objet d'une évaluation annuelle.

 

        ð DANS LES ÉCOLES l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

En début de chaque année scolaire, dans la seconde semaine si possible, un Conseil des maîtres du Réseau d'Éducation Prioritaire se tiendra.

 L'ordre du jour de cette concertation sera le suivant :

·      Présentation du REP aux nouveaux arrivants.

·      Détermination du mode de prise de décision (Consensus ? Majorité ?)

·      Relecture du bilan d'étape de fin d'année précédente.

·      Définition des actions communes, des outils à élaborer (évaluations dans un premier temps), dans le cadre des fiches-objectifs.

·      Définition d'un échéancier et de la répartition des rôles.

·      Utilisation des crédits.

·      Prêt et réservation des matériels « REP »

Les documents élaborés collectivement serviront à rédiger l'avenant au Contrat de réussite pour l'année scolaire. Cet avenant sera adressé dans la quinzaine suivante à toutes les écoles.

 

Au mois de juin de la même année scolaire, un second Conseil des maîtres du Réseau d'Éducation Prioritaire se tiendra, après les finalisations des actions, la transmission des résultats aux évaluations de fin d'année et du tableau de bord mis à jour.

L'ordre du jour sera le suivant :

·      Bilan des actions communes.

·      Point de situation : analyse des résultats aux évaluations, analyse du tableau de bord.

·      Réajustement des objectifs, des compétences à travailler.

·      Définition des orientations pour les actions communes de la prochaine année scolaire.

Les documents élaborés collectivement serviront à définir l'évaluation annuelle.

En fin d'année, un temps pour faire le bilan est nécessaire. Il permet d'évaluer les actions pour alors envisager l'année suivante. Cet avenant sera adressé avant la fin de l'année scolaire à toutes les écoles.

 

            Des Conseils de maîtres de cycle du REP peuvent être organisés.

Ce fonctionnement est actuellement expérimenté et semble donner satisfaction.

        ð AU COLLÈGE   l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

           

Le jour de la pré-rentrée, le principal présente le REP aux nouveaux collègues puis, le contrat de réussite et le projet d'établissement.

Le rapport annuel sera exposé en insistant sur le degré d'atteinte des objectifs.

Les trois ½ journées de pré-rentrée seront consacrées à l'organisation et la mise en ½uvre des fiches objectifs par équipes d'enseignants.

Chaque fiche objectif sera actualisée en fonction des indications apportées par le rapport annuel. Ces fiches objectifs actualisées complèteront le contrat de réussite en cours.

            Une fiche de suivi de chaque action devra être complétée en fin de 1° et 2° trimestre. 

           

En fin d'année scolaire, lors de la journée de solidarité nationale, les enseignants feront le bilan des actions de l'année en cours en précisant :

  • Points forts,
  • Points faibles,
  • Evolutions souhaitables,
  • Nouvelles actions à mettre en place.

 

        ð LE COLLÈGE ET L'ÉCOLE  l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

            Afin d'améliorer l'accessibilité du Contrat de réussite, trois documents ont été élaborés

 

Document complet

Document « écoles »

Document « collège »

Composition

·         Ensemble des pages composant le Contrat de réussite

·       Sommaire

·       Préambule

·       Situation

·       Objectifs

·       Fiches objectifs « écoles »

·       Fonctionnement « écoles »

·       Sommaire

·       Préambule

·       Situation

·       Objectifs

·       Fiches objectifs  collège »

·       Fonctionnement« collège »

Destinataires

·         Monsieur l'inspecteur d'Académie

·         Madame l'Inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription de NÉRAC

·         Madame la Principale du collège

·         Les directeurs et directrices des écoles

·         Consultable au CDI

·         Les enseignants des écoles

·         Les enseignants du collège

Distribution

Un exemplaire disponible :

·         Au collège :

·         Dans les écoles

·         À l'Inspection académique

·         À l'Inspection de l'Éducation nationale de NÉRAC

·         Un exemplaire par enseignant des écoles

·         Un exemplaire par enseignant du collège

 

L'organisation des concertations entre les enseignants du collège et les enseignants des écoles est du ressort de Madame l'Inspecteur de l'Éducation nationale, de Madame la Principale du collège et du coordonnateur.

Il a été convenu qu'une intervention « REP » sera menée par le coordonnateur lors de la prérentrée des professeurs du collège. Au cours de cette intervention, le Contrat d'objectifs scolaires sera présenté et détaillé.


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % des élèves de fin de cycle 3 capable de produire un écrit de 5 lignes répondant aux contraintes du genre

 

 

 

CULTURE LITTÉRAIRE ET ÉCRITS INFORMATIFS

FICHE N° 1a : écoles

 

 

                                          

 

·        OBJECTIFS 

·         Construire des référents culturels communs.

·         Enseigner la compréhension des écrits littéraires et informatifs.

·         Assurer la maîtrise des langues écrite et orale (à travers, entre autres, les échanges en classe).

 

·         MOYENS À DÉFINIR PAR LES ÉQUIPES DE CYCLE EN DÉBUT D'ANNÉE 

·         Le type d'écrit commun (Conte, albums, romans, récits de vie, écrits qui informent, poésies).

·         La liste des ½uvres communes.

·         L'action commune. (Mise en scène, création d'album de classe, arts visuels, boîte à images, jeux,

             rallye-lecture, défi, échanges de production, comité de lecture).

·         Les outils communs (évaluations).

·         L'échéancier.

 

·        COMPÉTENCES TRAVAILLÉES 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Comprendre une histoire adaptée à l'âge et le manifester en reformulant avec ses propres mots la trame narrative d'une histoire.

Ø      Identifier les personnages d'une histoire, les caractériser physiquement et moralement, les dessiner.

Ø      Savoir à quoi servent un panneau urbain, un journal, un livre, un cahier, un écran, des images publicitaires.

Ø      Comprendre une information explicite.

Ø      Dégager le thème (personnages et idée générale)

Ø      Acquérir un patrimoine culturel commun.

Ø      Enrichir le lexique.

Ø      Comprendre en le lisant silencieusement un texte littéraire court, en s'appuyant sur un traitement correct des substituts des noms, des connecteurs, des formes verbales, de la ponctuation ... et en faisant les inférences nécessaires.

Ø      Interpréter le texte (argumenter, justifier ses choix en ayant recours au texte).

Ø      Élaborer et écrire un récit d'au moins vingt lignes (en cm 2), avec ou sans support, en respectant des contraintes orthographiques, syntaxiques, lexicales et de présentation.

 

·        MODALITÉS D'ÉVALUATION 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Évaluer :

Ø      Savoir reconnaître et identifier le contexte et les personnages d'une historie.

Ø      Nombre d'enfants capables de nommer et de reconnaître la fonction des écrits étudiés.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT DE RÉUSSITE 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEURS :

Evolution des résultats de français des évaluations nationales de 6°jusqu'aux différents devoirs communs et au DNB

 

 

 

CULTURE LITTÉRAIRE: LES ÉCRITS INFORMATIFS

FICHE N° 1b: collège

 

 

                                          

 

 

 

 

 

·        OBJECTIF GÉNÉRAL

 

Assurer la maîtrise de la langue française. (savoir écrire, maîtriser les outils de la langue)

 

·        OBJECTIFS OPERATIONNELS

 

·           Maîtriser le récit de création.

·           Maîtriser les écrits qui informent.

·           Maîtriser le récit narratif, l'argumentation.

 

 

 

·         DESCRIPTION DE L'ACTION                 

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle d'observation

Travail sur les contes traditionnels : structure du récit, analyse des personnages, schéma actanciel.

 

 

Productions collectives de contes

Cycle central

 

Travail sur le fonctionnement des médias.

Rédaction d'articles en lien avec l'actualité du collège, les programmes et la culture littéraire et scientifique.

 

 

 

Création d'un journal trimestriel au collège 

Cycle d'orientation

 

      Travail sur la structure du récit

       narratif.                 

       Savoir argumenter (discours direct,

       discours indirect)

 

Brevets blancs et DNB

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle d'observation

Respect du schéma du conte0.

Cycle central

 

Respect du rythme de publication.

Qualité de l'information traitée dans le respect des règles déontologiques.

Cycle d'orientation

 

Evaluation dans les conditions du brevet.

                                                          

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

   

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEURS :

Nombre d'élèves participant :

- à l'atelier lecture

- au prix littéraire,

- à la rédaction des critiques littéraires

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

 

 

CULTURE LITTÉRAIRE: CONSTRUIRE DES RÉFÉRENTS COMMUNS

FICHE N° 1c : collège

 

 

                                          

 

·        OBJECTIF GÉNÉRAL 

·         Assurer la maîtrise de la langue française (savoir lire, savoir s'exprimer oralement)

 

·        OBJECTIFS OPERATIONNELS

 

·          travailler la lecture silencieuse et passer à la lecture à haute voix.

·         Inciter à la lecture en découvrant la littérature de jeunesse et les

       auteurs grâce au salon du livre.

 

 

 

·        DESCRIPTION DE L'ACTION                                         

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle d'observation

 

Atelier lecture :

Travail sur la voix

Variation des supports de lecture

Enrichissement du vocabulaire

Lecture partagée avec les élèves de l'école primaire.

Création d'une « boîte à mots »

Cycle central

 

Création d'un prix littéraire et rédaction de critiques littéraires

Rencontre d'auteurs au salon du livre et de la jeunesse d'Agen.

Cycle d'orientation

Lire un livre pendant chaque vacance.

Savoir faire des fiches de lecture

 

 

·        MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle d'observation

 

Capacité à associer compréhension et intonation.

Expression orale et résumé d'une histoire.

Cycle central

 

Nombre de critiques mises en ligne sur le site du salon du livre.

Nombre de votants.

Cycle d'orientation

100% de fiches lecture réalisées.

                                                          

                                                                     


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % de réussite aux tests de connaissances sur le domaine étudié

(obtention d'un brevet)

 

 

 

ÉDUCATION À LA SANTÉ ET À LA SÉCURITÉ (alimentation, hygiène,

sécurité routière, secourisme, sécurité domestique)

FICHE N° 2a : écoles

 

 

                                          

 

·        OBJECTIFS 

·         Acquérir des notions dans ces domaines.

·         Expérimenter des comportements bénéfiques nouveaux.

 

·         MOYENS À DÉFINIR PAR LES ÉQUIPES DE CYCLE EN DÉBUT D'ANNÉE 

·         Choix d'un domaine (l'alimentation ou l'hygiène ou la sécurité routière ou le secourisme ou la

       sécurité domestique).

·         Des interventions d'intervenants extérieurs spécialisés dans toutes les écoles.

·         L'action commune. (album de classe, exposition, jeu, CD ROM ...)

·         Les outils communs (évaluations)

·         Le lexique spécifique à maîtriser.

·         L'échéancier.

 

 

·         COMPÉTENCES TRAVAILLÉES 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Connaître et appliquer quelques règles d'hygiène du corps et d'alimentation.

Ø      Prendre en compte les risques de la rue ainsi que ceux de l'environnement familier propre.

 

Ø      Connaître l'importance des règles de vie, d'hygiène et de sécurité.

Ø      Expérimenter des comportements bénéfiques nouveaux.

Ø      Acquérir un lexique spécifique.

Ø      Connaître quelques règles d'hygiène en s'en tenant à des informations objectives et limités à la propreté, à la durée du sommeil, à l'alimentation, au tabagisme.

Ø      Développer des attitudes telles que l'estime de soi, le respect des autres, la responsabilité.

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Taux de participation des parents aux réunions d'informations.

Ø      Identifier des situations dangereuses.

Ø      Appliquer des règles d'hygiène et d'alimentation.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

 


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT DE RÉUSSITE 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEURS :

Indice de satisfaction des élèves après les repas.

Nombre de critiques culinaires.

 

 

 

ÉDUCATION À LA SANTÉ

FICHE N° 2b: collège

 

 

                                          

 

 

 

 

 

·        OBJECTIF GÉNÉRAL 

·         Acquérir des comportements raisonnés dans le domaine de l'alimentation.

 

 

·        DESCRIPTION DE L'ACTION                        

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle d'observation

 

Pendant la semaine du goût :

- participer à la journée organisée par l'ADECAV.

- proposer un petit déjeuner « libre » et analyser les différents choix.

Déguster de nouveaux aliments.

Savoir communiquer des sensations à l'aide d'un vocabulaire adapté.

 

Cycle central

 

En 5° : Equilibre alimentaire

-          Connaître les grandes familles d'aliments.

-          composer des repas équilibrés.

En 4°, connaître la valeur diététique et calorique des aliments, les méfaits des régimes. Analyser les pratiques domestiques.

Déguster un « repas découverte » et faire la critique culinaire.

Un élève / classe de 5° participe à la commission « menus » qui se réunit tous les deux mois.

Bilan des apports caloriques des plats préférés grâce au logiciel « equilal »

Cycle d'orientation

Diététique et enjeux sociaux

Exposition au CDI : l'impact des médias sur le comportement des consommateurs.

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle d'observation

 

Remplissage d'une grille de perceptions.

Tests en aveugle et vérification du lexique acquis.

Les meilleures critiques culinaires seront publiées dans le journal du collège.

Cycle central

 

En 5°, juger du caractère équilibré et attractif des repas par un sondage express à la sortie du self. (1fois/mois)

En 4°, savoir reconnaître les aliments qui font grossir ou maigrir.

Cycle d'orientation

Nombre d'élèves du collège demandant à visiter l'exposition.

 


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % des élèves de fin de cycle 3 capables de courir 15 minutes sans s'arrêter ni marcher

 

 

 

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

FICHE N° 3 : écoles et collège

 

 

                                          

 

·        OBJECTIF 

·         Acquérir des compétences communes à tous les élèves.

 

 

·         DESCRIPTION DE L'ACTION                                                                 

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle III

 

Préparation du cross dans les différentes écoles et au collège.

 

Réalisation d'activités gymniques en utilisant tapis et agrès au gymnase.

 

Initiation aux sports collectifs.

Participation des écoliers et collégiens à la ½ journée commune de cross.

Présentation du travail réalisé par la section gymnastique.

 

Tournois CM2 - 6° lors de la visite du collège par les CM2

Cycle d'observation

 

Cycle central

 

Cycle d'orientation

 

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle III

 

Taux de réussite aux épreuves d'endurance

Nombre d'établissements participant aux actions.

Évolution de l'investissement et du comportement des enfants

Cycle d'observation

 

Cycle central

 

Cycle d'orientation

 

                                                          

                                                                     


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % des élèves capables de dégager une information explicite et une information implicite d'un document iconographique

 

 

 

ÉDUCATION À L'IMAGE

FICHE N° 4a : écoles

 

 

                                          

 

·        OBJECTIFS 

·         Pratiquer régulièrement des activités de lecture d'images.

·         Construire un patrimoine commun.

·         Assurer la maîtrise des langues écrite et orale (à travers, entre autres,   les échanges en classe).

 

 

·         MOYENS À DÉFINIR PAR LES ÉQUIPES DE CYCLE EN DÉBUT D'ANNÉE 

·         Le support. (photo, paysage (dans les domaines de l'espace et du temps), ½uvres picturales,

      illustrations de récit, films...)

·         La liste des ½uvres à étudier, les sites (musées, exposition) à visiter.

·         L'action commune. (exposition, installation, rencontre-atelier avec un artiste)

·         Les outils communs (évaluations)

·         Le lexique spécifique à maîtriser.

·         L'échéancier.

 

 

·         COMPÉTENCES TRAVAILLÉES 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Reconnaître des images d'origine et de nature différentes.

Ø      Dire ce qu'on fait, ce qu'on voit, ce qu'on ressent, ce qu'on pense.

Ø      Dégager une information explicite.

Ø      Dégager une information implicite.

Ø      Acquérir le lexique de la lecture d'images.

Ø      Utiliser un lexique des arts visuels pour témoigner d'une expérience, décrire une image, s'exprimer à propos d'une ½uvre (à l'oral et à l'écrit).

Ø      Identifier et nommer quelques références (½uvres, personnalités, événements).

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Nombre d'enfants réussissant les activités de tri d'images.

Ø      Nombre d'enfants sachant argumenter.

Ø      Nombre d'enfants sachant expliquer leurs actions.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

 

 


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT DE RÉUSSITE 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100% des élèves capables d'utiliser le lexique audio visuel adapté aux diffétrentes technologies

 

 

ÉDUCATION À L'IMAGE

FICHE N° 4b : collège

 

 

                                           

 

 

·        OBJECTIFS 

·         Maîtriser la langue orale et écrite

·         Acquérir un lexique commun de l'image

·         Acquérir une culture cinématographique commune de l'école au collège

 

 

·         DESCRIPTION DE L'ACTION                                                                            

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle d'observation

 

Production d'affiches.

Analyse d'un scénario.

Rencontre avec un professionnel.

Cycle central

 

Participation des 5° à « collège au cinéma »

Club cinéma au collège : projection d'extraits filmiques par thèmes une fois/mois

Visite du Futuroscope en mai

Exploitation transdisciplinaire français + techno + arts plastiques.

Etude des technologies de l'image et métiers du cinéma

Exploitation en classe des dossiers pédagogiques du Futuroscope

Cycle d'orientation

 

Club montage vidéo

Réaliser des montages vidéo dans le cadre des IDD

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle d'observation

 

Productions en arts plastiques

Cycle central

 

Nombre d'élèves maîtrisant les notions abordées.

Concours d'images fixes

Réalisation d'une vidéo lors de la sortie au futuroscope.

Cycle d'orientation

Nombre d'élèves maîtrisant les techniques de prise de vue et de montage vidéo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

 

 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

 l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % des élèves de fin de cycle 3 capables d'évaluer un dispositif expérimental (« Permet-il de répondre à la question posée ? »)

 

 

 

CULTURE SCIENTIFIQUE

FICHE N° 5: écoles

 

 

                                          

 

·        OBJECTIFS 

·         Développer la démarche expérimentale dans le domaine des sciences

      et de la technologie, de manière progressive.

·         Construire une culture scientifique commune.

·         Assurer la maîtrise des langues écrite et orale (à travers, entre autres, les échanges en classe).

 

·         MOYENS À DÉFINIR PAR LES ÉQUIPES DE CYCLE EN DÉBUT D'ANNÉE 

·         Le domaine étudié.

·         L'action commune. (jeux, défi, échanges interclasses, exposition, journée à thème)

·         Les outils communs (évaluations)

·         Le lexique spécifique à maîtriser.

·         L'échéancier.

 

·         COMPÉTENCES TRAVAILLÉES 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Utiliser des procédés empiriques pour faire fonctionner des mécanismes simples.

Ø      Imaginer et réaliser un dispositif expérimental.

Ø      Acquérir un lexique spécifique.

Ø      Être capable de décrire oralement un dispositif ou une observation

Ø      Imaginer et réaliser un dispositif expérimental susceptible de répondre aux questions que l'on se pose, en s'appuyant sur des observations, un schéma ...

Ø      Rédiger un texte pour communiquer des connaissances (texte à statut documentaire).

Ø      Participer activement à un débat argumenté pour élaborer des connaissances scientifiques en en respectant les contraintes (raisonnement rigoureux, examen critique des faits constatés, précision des formulation...)

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Taux d'élèves capables de mettre en oeuvre une procédure.

Ø      Capacité à utiliser le langage d'évocation

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.


 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT D'OBJECTIFS SCOLAIRES 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

100 % de réussite aux exercices de référence (géométrie, numération décimale, résolution de problèmes)

 

 

 

MATHÉMATIQUES

FICHE N° 6: écoles

 

 

                                          

 

·          OBJECTIF 

·         Remédier aux principales difficultés constatées à l'analyse des évaluations

       nationales.

 

 

·         MOYENS À DÉFINIR PAR LES ÉQUIPES DE CYCLE EN DÉBUT D'ANNÉE 

·         Après analyse des résultats aux évaluations nationales, définir, en début de chaque année scolaire,

·         Les champs et les compétences à travailler.

·         Une action commune.

·         Les outils communs.

·         L'échéancier.

 

 

·         COMPÉTENCES TRAVAILLÉES 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Construire le nombre : définir des situations-problème.

En début de chaque année scolaire, à l'analyse des résultats aux évaluations de début de CE 2 , définir :

Ø      Les champs et les compétences à travailler.

Ø      Une action commune.

Ø      Les outils communs.

Ø      L'échéancier.

En début de chaque année scolaire, à l'analyse des résultats aux évaluations de début de sixième, définir :

Ø      Les champs et les compétences à travailler.

Ø      Une action commune.

Ø      Les outils communs.

Ø      L'échéancier.

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

CYCLE 1

CYCLE 2

CYCLE 3

Ø      Taux d'élèves à l'aise avec les 5 principes liés à la construction du nombre.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

Ø      Une évaluation diagnostique et une évaluation finale commune.

Ø      Expression des résultats sous forme de pourcentage (afin de permettre une analyse argumentée)

Ø      Les évaluations seront élaborées en commun.

Ø      Existence de l'action commune.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REP DE PORT-SAINTE-MARIE

CONTRAT DE RÉUSSITE 2006 - 2009

    l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l 

INDICATEUR :

Pourcentage de réussite aux exercices de référence du socle commun.

 

 

MAITRISER DES PRINCIPAUX ELEMENTS MATHEMATIQUES

FICHE N° 6b : collège

 

 

                                           

 

 

·        OBJECTIFS OPERATIONNELS 

·         Aider les élèves en difficulté en mathématiques

·         Maîtriser les savoirs fondamentaux du socle commun.

 

 

 

·         DESCRIPTION DE L'ACTION                                                                            

NIVEAU

CONTENU DE L'ACTION

FINALISATION

Cycle d'observation

 

Mise en place des PPRE pour une classe à géométrie variable.

3 professeurs travaillant en parallèle.

 

Devoirs communs pour les différentes classes sur chaque niveau en fin de chapitre.

Cycle central

 

 

Aide individualisée de 13h à 14h.

Cycle d'orientation

 

 

 

·         MODALITÉS D'ÉVALUATION 

NIVEAU

 

Cycle d'observation

 

 

 

Devoirs communs.

 

Cycle central

 

Cycle d'orientation

 

 

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð ÉLÉMENTS D'ANALYSEl l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

LES EFFECTIFS

Points forts

Indicateurs 2005

à    Des moyennes par classe satisfaisantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à      Le collège a attiré de plus en plus d'élèves.

 

Écoles

Effectifs 05/06

Nb de classes

Moyennes

Port-Ste-Marie élémentaire

107

5

21,4

Feugarolles primaire

85

4

21,25

Port-Ste-Marie maternelle

76

3

25,33

Buzet élémentaire

51

3

17

Buzet maternelle

50

2

25

Saint-Laurent primaire

37

2

18,5

Collège

259

12

21,6

TOTAUX

665

31

21,45

 

Évolution de l'effectif du collège

2001

2002

2003

2004

2005

186

222

248

254

259

 

 

LES ÉLÈVES

·       Les résultats aux évaluations diagnostiques de début de CP, aux évaluations nationales, au diplôme national du brevet

 

Points forts

Indicateurs 2005

 

à      Des bons résultats aux épreuves de compréhension d'un message oral et d'identification des composantes sonores du langage lors des évaluations diagnostiques de début de CP.

 

à      De bons résultats aux évaluations de début de CE 2.

 

à      Un nombre satisfaisant au diplôme national du brevet.

 

à      Une augmentation significative du nombre de reçus au diplôme national du brevet.

 

 

 

 

 

 

 

·       72,3 % de réussite en français

·       69,9 % de réussite en mathématiques

 

 

·       78% de reçus

 

 

 

2002

2003

2004

2005

63.2 %

56.3 %

78.7 %

78 %

 

 

 

 

 

 

 

 

o        72,8% de réussite dans l'Académie

o        71,1 % de réussite dans l'Académie

 

 

Département 2005

Académie 2005

76,5 %

81,9 %

 

 

Département

2002

2003

2004

2005

76 %

76,5 %

79,6 %

76,5 %

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

Points faibles

Indicateurs 2005

 

à      Des résultats faibles aux épreuves de production d'écrit lors des évaluations diagnostiques de début de CP

à      Des résultats insuffisants en production de textes et exploitation des données numériques constatés aux évaluations de début de CE 2

 

 

à      De résultats insuffisants aux évaluations de début de sixième*

 

 

 

 

 

Production de textes

Exploitation des données numériques

69,4 %

60,1 %

 

 

·       49 % de réussite en français

 

·       61,3 % de réussite en mathématiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

o        54,7 % de réussite dans les écoles en REP de l'académie

o        65,5 % de réussite dans les écoles en REP de l'académie

 

* remarque à relativiser puisque les élèves de l'école élémentaire de Buzet ne sont pas pris en compte (Ils sont scolarisés à AIGUILLON)

 

·        Les cursus scolaires

Points forts

Indicateurs 2005

 

à      Très peu d'élèves en retard d'un an à l'entrée au CP

 

à      De faibles taux de redoublement dans les écoles élémentaires

·       0,53 % dans les CP du REP

 

 

·       - de 4 %

 

 

 

Points faibles

Indicateurs 2005

 

à   Un taux de redoublement important au collège.

·       12,8 % de doublant.

o        6,5 % dans l'académie

 

·        L'orientation au collège 

Taux d'accès de la 6° à la 3° et taux d'orientation vers les classes de 2nde *

2005

De 6° en 3°

De 3° en 2°GT

De 3° en 2° Prof

De 3° en 2° Pro & GT

Taux brut

67.9

56.4

33.3

89.7

Taux attendu acad

66.3

56.4

27

83.8

Taux attendu Fce

72.9

57.3

27.1

84.8

* Il est à noter que les élèves de 3° n'ayant pas obtenu d'orientation vers une 2nde trouvent une affectation en MFR ou apprentissage.


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

·        La difficulté scolaire

Au 17/12/2005

Écoles

% d'enfants aidés par le RASED

Nombre de saisines pour la CCPE

Nombre de PPAP

Nombre d'enfants recensés suivis par un établissement de soin

% d'élèves ayant fait l'objet d'un signalement pour absentéisme

Port-Ste-Marie

26,16

0

13

11

6,54

Feugarolles

15

3

5

10

0

Saint-Laurent

35

0

2

1

0

Buzet S/Baïse Elémentaire

20

0

3

4

0

Port-Ste-Marie maternelle

1,5

2

0

2

0

ÉCOLES DU REP

19,53 %

5

23

28

1,3 %

 

 

 

Nombre de saisines pour la CDOEA

Nombre de PAI

Nombre d'enfants recensés suivis par un établissement public de soin ou un praticien libéral

% d'élèves ayant fait l'objet d'un signalement pour absentéisme

COLLÈGE

1

3

8 %

2 %

 

Points forts

Indicateurs 2005

à      Des interventions du RASED dans toutes les écoles.

 

à      Prise en charge des élèves nouvellement arrivés prévue.

 

 

à      Interventions de trois assistants d'éducation (Plan de prévention de l'illettrisme)

 

 

à      Peu d'absentéisme scolaire dans les écoles

 

à      L'enseignement des sciences, la généralisation de l'expérimentation effective.

 

à      Existence de cours ELCO (marocain) à PORT-SAINTE-MARIE

 

 

 

·       Possibilité d'intervention d'un maître CRI.

·       Cours d'apprentissage et de soutien au collège (1/2 poste d'Assistant d'éducation)

 

·       ¼ temps à BUZET élémentaire ; ¼ temps à SAINT LAURENT, ½ temps à PORT-SAINTE-MARIE élémentaire, ½ temps au collège

 

·       1,3 % des élèves signalés

 

·       Défis sciences dans les classes de cycles 2 et 3

 

·       2 cours d'1 h 30 par semaine, accueil de collégiens

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

Points faibles

Indicateurs 2005

à      Des difficultés d'élaboration de la langue orale pour un nombre important d'élèves.

 

à      Un nombre significatif d'élèves peu motivés, doutant de leurs capacités.

 

 

 

 

 

à      Des champs lexicaux peu variés et pauvres.

 

à      Nombre important de PPAP (Projet pédagogique d'aides et de progrès) *

 

à      Des RASED incomplets

 

à      Des interventions des deux maîtres E trop diluées

 

 

 

à      Peu d'aides ou de recours pour les familles à l'extérieur de l'Éducation nationale

 

 

 

à      Absence d'une structure d'aide aux devoirs à BUZET, FEUGAROLLES et SAINT LAURENT

 

à      Absence d'assistant d'éducation à la mission plus généraliste que ceux recrutés dans le cadre du Plan de prévention de l'illettrisme.

 

 

 

·       Constat fréquemment évoqué par les enseignants après des entretiens avec des élèves, ou avec leurs familles.

·       Tous les ans, 2% des élèves (soit 1 élève/an) quittent le collège en cours d'année dès qu'ils ont 16 ans et refusent toute proposition d'orientation.

 

 

 

·       23 (dont 56 % à l'école élémentaire de PORT-SAINTE-MARIE)*

 

·       Aucun maître G.

 

·       Le maître E intervient peu (2 ½ journées) dans les écoles dans lesquelles le nombre de PPAP est faible.

 

·       Capacités des CMP dépassées

·       Manque de structures de soin ou d'un service de transport au coût abordable

 

·       Une seule structure à PORT-SAINTE-MARIE (V.M.E.)

* Constat à relativiser dans la mesure où le protocole des évaluations 2005 présente une différence importante avec celui de la rentrée 2004. Le taux de réussite pris en compte dans la mise en ½uvre des PPAP ne dépendait pas du pourcentage de réussite de l'ensemble de la classe.

 

LES FAMILLES

Points forts

Indicateurs 2005

 

à      De bonnes relations entre les familles et les enseignants.

 

à      Un dialogue organisé avec les familles.

 

 

·       Très peu de conflits, d'opposition avec les familles.

 

·       Des réunions de début d'année organisées dans les classes des écoles.

 

·       En 6ème, trois réunions parents/professeurs sont organisées.

Fréquentation de ces réunions :

1ière réu 6ième

Trim

1 6ième

Trim

1 5ième

Trim

1 4ième

Trim

1 3ième

46,2%

77%

84,6%

75,6%

71,4%

·       En 3ème, chaque professeur principal reçoit toutes les familles sans

 

 

 

 

 

 

 

 

Fréquentations de ces réunions en 02/03

1ière réu 6ième

Trim

1 6ième

Trim

1 5ième

Trim

1 4ième

Trim

1 3ième

53,4%

73%

66,6%

71,6%

66,6%

 

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

exception au 1er trimestre et le projet d'orientation est obligatoirement évoqué.

 

 

Points faibles

Indicateurs 2005

 

à      Une moindre égalité des chances

 

 

 

 

 

 

 

à      Un dialogue avec les familles insuffisamment efficient.

 

 

CSP dans le REP :

 

défavorisés

moyennes

Collège

54,9 %

21,8%

Écoles

38,69 %*

47,63 %

*taux variant de 17% à 62,77% dans les écoles

 

 

·       Suivi irrégulier de la scolarité des enfants Tout se passe comme si des familles se désintéressaient de la scolarité de leur enfant ou ne se donnaient pas les moyens de la suivre : absence lors des réunions de classe, pas de rencontre avec les enseignants, pas de lecture des cahiers de texte.

·       Certaines déclarent ne pas pouvoir s'occuper des leçons de leur enfant : les moments de travail avec leur enfant dégénéreraient en conflit, ils pensent ne pas savoir expliquer.

CSP dans le département :

 

défavorisés

moyennes

Collège

35,8 %

31,9

Écoles

48,59

29,11

 

 

 

 

 

LA CITOYENNETÉ

Points forts

Indicateurs 2005

 

à      Des élèves respectueux des locaux.

 

à      Dans l'ensemble de bonnes relations entre les enseignants et les élèves.

 

 

 

à      Des règlements intérieurs utilisés, au collège et dans chaque école.

 

à      Des actions organisées de Prévention routière, en partenariat avec la Gendarmerie nationale

 

 

 

à      Des actions organisées dans le domaine de l'équilibre alimentaire.

 

 

 

·       Peu, voire pas, de dégradations des locaux.

 

·       Pas de signalements d'actes de violence (SIGNA) cependant dans certaines écoles, une tendance à l'augmentation des conflits entre élèves.

 

 

·         1 exclusion définitive prononcée par le Conseil de discipline

 

·       Une demi-journée consacrée à la Prévention routière pour les classes de 4ième et de CM2

 

 

 

·       Suppression de la collation du matin dans toutes les écoles, du distributeur de boissons sucrées au collège

·       Un projet d'éducation à l'alimentation de la 6ième à la 3ième .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2004 une demi-journée pour les CM 2 et une pour les CM 1.

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

Points faibles

Indicateurs 2005

à      Inexistence d'un Comité d'Éducation à la Santé et à la Citoyenneté en lien avec le premier degré

 

à      Nombre croissant de problèmes d'hygiène et d'alimentation (pédiculose, propreté corporelle, propreté vestimentaire, petit déjeuner frugal). 

 

à      Un tendance à l'augmentation des conflits entre élèves dans les écoles et au collège.

 

 

 

 

·       Constat de l'ensemble des enseignants du premier degré : nécessité de créer un indicateur dans le tableau de bord annuel du REP

 

·       Constat de l'ensemble des enseignants du premier degré : nécessité de créer un indicateur dans le tableau de bord annuel du REP.

·       En 2004/2005, le nombre de sanctions (retenues, exclusions temporaires) était en baisse mais en 2005/2006, il y a une forte progression due aux nouveaux élèves essentiellement 6° et nouveaux inscrits dans les autres niveaux.

 

 

LES ÉQUIPES PÉDAGOGIQUES

Points forts

Indicateurs 2005

à      Des enseignants motivés.

 

 

 

 

 

à      Des directrices et directeurs soutenus.

 

 

 

 

 

 

à      Des enseignants de collège travaillant en équipe disciplinaire pour l'ATP et les devoirs communs, mais aussi en équipe transdisciplinaire pour les IDD, ateliers littéraires et projets culturels.

·       Des outils communs élaborés (Évaluations, définition de champs lexicaux, calendriers, actions communes (défis sciences, échanges de contes crées, rallye contes, défi problèmes) ou en cours d'élaboration

 

·       Chaque école bénéficie d'un éducateur vie scolaire à au moins ¼ temps à l'exception de l'école élémentaire de PORT-SAINTE-MARIE (à la demande du directeur)

·       ¼ de décharge pour le directeur de l'école élémentaire de PORT-SAINTE-MARIE

 

·       3 stages établissement (B2i, expression corporelle et stage vidéo)

·         Participation des enseignants aux stages ZAP (professeurs principaux, liaison école-collège et aide aux élèves nouvellement arrivés)

 

Points faibles

Indicateurs 2005

à      Des équipes insuffisamment stables.

 

 

 

 

 

à      Peu de liaison entre les équipes pédagogiques et sentiment d'appartenance à un REP peu développé,

 

 

 

à      Concertations, réflexions parfois difficiles.

 

·       64,3% des enseignants des écoles présents depuis au moins 2 ans, 60,8% pour les enseignants du collège.

·       50% des directeurs(-trices) des écoles en poste depuis plus de 2 ans.

 

·       Pas de coordonnateur REP, trop peu de concertations ( 1 réunion pour l'ensemble des enseignants des écoles au 1er trimestre 2005)

·       Des liaisons insuffisantes entre la fin du cycle 3 et le collège

 

·       Absence d'un tableau de bord du REP.

 

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

à      Des équipes insuffisamment formées aux problématiques de l'éducation prioritaire.

·       Pas de stage-action suivi sur ces thèmes.

·       Absence de temps de travail des enseignants du REP sur ce thème.

 

 

OUVERTURE DU SYSTÈME ÉDUCATIF

Points forts

Indicateurs 2005

à      De bonnes relations avec les Collectivités locales (Mairies et Conseil général)

 

 

à      L'information sur le monde économique organisée et accessible aux familles.

 

 

 

à      Une ouverture à la dimension culturelle.

 

 

 

 

 

 

à      Des actions d'ouverture à la dimension européenne au collège.

 

 

 

à      Des activités sportives variées proposées aux enfants hors temps scolaires*

·       Des locaux scolaires en bon état : rénovations en cours ou achevées.

 

 

·       Stage d'une semaine en entreprise obligatoire pour les élèves de 4ième et de 3ième.

·       Un forum des métiers organisé un samedi matin en février 2005

 

·       Participation du collège, de 3 écoles à l'action « École au cinéma », plusieurs dossiers d'Action d'ouverture financés, plusieurs visites de musées.

·       Défis sciences, défis problèmes, rallye contes, échange de contes crée, mis en place.

 

·       Deux projets pédagogiques ayant comme temps forts deux voyages scolaires d'une semaine, en Angleterre et en Espagne.

 

 

·       Clubs existants : basket, football, rugby, judo, tennis. 

* Excepté à FEUGAROLLES

 

Point faible

Indicateurs 2005

à      Un isolement culturel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

·       Peu de partenariats avec des professionnels, écrivains ou artistes (Un partenariat au collège dans le domaine musical)

·       Nombre insignifiant d'élèves inscrit à l'école de musique du confluent. (coût élevé)

·       Peu d'activités à caractère culturel proposées aux enfants hors temps scolaire (Un seul « club » théâtre, à PORT-SAINTE-MARIE)

·       Une seule petite bibliothèque ouverte à tous, à PORT-SAINTE-MARIE

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð ÉLÉMENTS ANNEXESl l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

ÂGES DES ENSEIGNANTS

2005/2006

Âge moyen des enseignants

% d'enseignants exerçant dans l'école depuis au moins trois ans

% d'enseignants exerçant ce métier depuis au moins 5 ans

Port-Ste-Marie élémentaire

36,29

42,85

42,85

Feugarolles

43

75

75

Saint-Laurent

32,5

50

50

Buzet élémentaire

33

66

0

Buzet maternelle

44

100

100

Port-Ste-Marie maternelle

42

33

100

 

PERSONNELS INTERVENANTS DANS LES ÉCOLES

LES RASED:

·      RASED pour PORT-SAINTE-MARIE et ST-LAURENT : un maître E et une psychologue.

·      RASED pour BUZET : un maître E et une psychologue.

 

2005/2006

Temps de présence de la psychologue

Temps de présence du maître E

Port-Sainte-Marie élémentaire

1 jour/semaine*

2 jours/semaine

Feugarolles

 

 

Saint-Laurent

 

 

Buzet élémentaire

 

1 jour/semaine

Buzet maternelle

 

 

Port-Ste-Marie maternelle

1 jour/semaine*

 

* même jour, la psychologue allant d'une école à l'autre selon les besoins

 

LE MAÎTRE CRI: il intervient en fonction du nombre d'élèves nouvellement arrivés. En janvier 2005, le taux est faible.

 

TROIS ASSISTANTS D'ÉDUCATION (AE) : recrutés dans le cadre du plan de prévention de l'illettrisme (¼ temps à Buzet élémentaire, à Port-Sainte-Marie élémentaire, à Saint-Laurent., ½ temps au collège)

 

UN ÉDUCATEUR VIE SCOLAIRE (EVS) pour aider les directeurs : à l'exception de l'école élémentaire de Port-Ste-Marie dont le directeur a refusé cette aide, un éducateur vie scolaire intervient au moins une journée par semaine.

 

DES ATSEM : 1 pour deux classes à Buzet ; 1 par classe soit 3 à Port-Sainte-Marie.

 

LES PERSONNES RESSOURCES DU COLLÈGE :

·       8 personnels ATOS, dont 6 ont plus de 10 ans d'ancienneté dans l'établissement.

·       3 surveillants


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð TABLEAU DE BORD ANNUEL DES ÉCOLES l l l l l l l l l l

 

Ces fiches doivent être complétées et transmises au coordonnateur au début du mois de juin de chaque année scolaire. Elles seront adressées par courrier électronique et devront être retournées par la même voie.

L'aide des services de l'Inspection académique sera nécessaire pour procéder aux extractions de données

concernant les résultats aux évaluations de début de CE 1, de début de 6ième et les résultats .

 

L'EFFECTIF

Effectif global

Nombre d'enfants handicapés scolarisés

Nombre de classes

Moyenne par classe

 

 

 

 

 

LES ÉLÈVES

·        Évaluations de CP (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 

Évaluations de début de CE 1 (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 

 

·        Évaluations de début de 6ième (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 

·        Évaluations internes au cycle 1 (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 

·        Évaluations internes au cycle 2 (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 

·        Évaluations internes au cycle 3 (Indiquer si possible des pourcentages)

Points faibles

Points forts

 

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

·        Cursus scolaires

Taux d'élèves en avance au cycle 1

Taux d'élèves en avance au cycle 2

Taux d'élèves en avance au cycle 3

Taux d'élèves en avance à l'école

 

 

 

 

 

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle 1

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle 2

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle 3

Taux d'élèves « à l'heure » à l'école

 

 

 

 

 

Taux d'élèves « en retard » au cycle 1

Taux d'élèves « en retard » au cycle 2

Taux d'élèves « en retard » au cycle 3

Taux d'élèves « en retard » à l'école

 

 

 

 

 

 

·        Difficulté scolaire

Taux d'élèves aidés par le RASED*

Taux de PPS

Taux de P.P.R.E.

Taux d'élèves recensés suivis par un établissement de soin

Taux d'élèves recensés suivis par un orthophoniste du secteur privé

Nombre d'élèves ayant fait l'objet d'un signalement pour absentéisme

 

 

 

 

 

 

 

* Un élève s'étant entretenu avec le psychologue scolaire et aidé par le maître E, compte pour 1.

 

·        Origines des élèves

Taux d'élèves nouvellement arrivés en France (moins d'un an)

Taux d'élèves ayant encore des difficultés importantes en français après un an de scolarisation

Taux d'élèves de nationalité étrangères

Liste des différents pays d'origine des élèves

 

 

 

 

 

 

LES FAMILLES

·        Catégories socioprofessionnelles (Consulter les nomenclatures fournies)

Nombre de familles

Nombre de familles de catégorie favorisée A

Nombre de familles de catégorie favorisée B

Nombre de familles de catégorie moyenne

Nombre de familles de catégorie défavorisée

 

 

 

 

 

 

 

·        Relations avec l'école

Classe

 

 

 

 

 

Nombre de familles rencontrées dans l'année

 

 

 

 

 

Nombre de familles n'ayant jamais rencontrées l'enseignant

 

 

 

 

 

Nombre de familles en conflit déclaré avec l'école, l'enseignant

 

 

 

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

LA CITOYENNETÉ

Des dégradations des locaux

beaucoup - quelques uns - peu - aucun

Conflits élèves - enseignants

beaucoup - quelques uns - peu - aucun

Conflits élèves - élèves

très fréquent - fréquent - rarement - jamais

Nombre d'actions liées à la Prévention routière

 

Nombre d'actions dans le domaine de l'alimentation

 

Nombre d'élèves subissant des problèmes d'hygiène et d'alimentation

 

 

LES ÉQUIPES PÉDAGOGIQUES

Nombre d'enseignants

 

Nombre d'enseignants exerçant à temps plein

 

Nombre d'assistant d'Éducation

... à ½ - ¼ temps

Nombre d'éducateur de vie scolaire

... à ½ - ¼ temps

Nombre d'ATSEM

 

Nombre d'enseignants présents depuis au moins 2 ans dans l'école

 

Nombre d'enseignants exerçant ce métier depuis au moins 5 ans

 

Aide au travail du directeur

 

 

LE RASED

Temps de présence du psychologue scolaire

 

Temps de présence du maître E

... à ½ - ¼ temps

Temps de présence du maître G

... à ½ - ¼ temps

 

OUVERTURE DE L'ÉCOLE

Nombre d'actions d'ouverture

 

Nombre de classes participant à l' « École au cinéma »

 

Qualité des relations avec la mairie

très bonne - bonne - moyenne - mauvaise

Nombre d'actions d'ouverture à la dimension européenne

 

Nombre de partenariats

 

 

ENVIRONNEMENT

Existence d'une structure d'aide aux devoirs

oui - non

Existence d'une bibliothèque municipale

oui - non

Offre d'activités sportives variées

oui - non

Offre d'activités culturelles (théâtre, école de musique)

oui - non

Existence d'un centre de loisirs

oui - non

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð TABLEAU DE BORD ANNUEL DU COLLÈGE l l l l l l l l l

 

Ces fiches doivent être complétées et transmises au coordonnateur au début du mois de juin de chaque année scolaire. Elles seront adressées par courrier électronique et devront être retournées par la même voie.

L'aide des services de l'Inspection académique sera nécessaire pour procéder aux extractions de données

concernant les résultats, de début de 6ième et les résultats au diplôme national du brevet.

 

EFFECTIFS

Effectif global

Nombre de classes

Moyenne par classe

 

 

 

 

LES ÉLÈVES

·        Évaluations de début de 6ième

Points faibles

Points forts

 

 

 

·        Résultat au diplôme national du brevet (À RENSEIGNER À LA RENTRÉE SUIVANTE)

Taux de reçus

Points faibles

Points forts

 

 

 

 

·        Les cursus scolaires

Taux d'élèves en avance au cycle d'observation

Taux d'élèves en avance au cycle central

Taux d'élèves en avance au cycle d'orientation

Taux d'élèves en avance au collège

 

 

 

 

 

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle d'observation

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle central

Taux d'élèves « à l'heure » au cycle d'orientation

Taux d'élèves « à l'heure » au collège

 

 

 

 

 

Taux d'élèves « en retard » au cycle d'observation

Taux d'enfants « en retard » au cycle central

Taux d'élèves « en retard » au cycle d'orientation

Taux d'élèves « en retard » au collège

 

 

 

 

 

 

·        Difficulté scolaire

Taux d'élèves suivis par l'A.S de l'Éducation nationale

Taux de PPS

Nombre de P.P.R.E.

Taux d'élèves recensés suivis par un établissement public de soin

Taux d'élèves recensés suivis par un orthophoniste du secteur privé

Taux d'élèves ayant l'objet d'un signalement pour absentéisme

Taux d'élèves ayant quitté le système scolaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

·        Origines des élèves

Taux d'élèves nouvellement arrivés en France (moins d'un an)

Taux d'élèves ayant encore des difficultés importantes en français après un an de scolarisation

Taux d'élèves de nationalité étrangères

Liste des différents pays d'origine des élèves

 

 

 

 

 

 

·        Orientation

Taux d'accès de la 6° à la 3° et taux d'orientation vers les classes de 2nde

 

De 6° en 3°

De 3° en 2°GT

De 3° en 2° Prof

De 3° en 2° Pro & GT

Taux brut

 

 

 

 

Taux attendu académie

 

 

 

 

Taux attendu Fce

 

 

 

 

 

Temps de présence du Conseiller d'orientation au collège

% de 1° v½u satisfait (orientation 3°)

 

 

 

LES FAMILLES

·        Catégories socioprofessionnelles (Consulter les nomenclatures fournies)

Nombre de familles

Nombre de familles de catégorie favorisée A

Nombre de familles de catégorie favorisée B

Nombre de familles de catégorie moyenne

Nombre de familles de catégorie défavorisée

 

 

 

 

 

 

·        Relations avec le collège

Niveau

6ième

5ième

4ième

3ième

collège

Nombre de réunions organisées à destination des parents

 

 

 

 

 

% parents présents 1ière réunion

 

 

 

 

 

% parents présents 2ième réunion

 

 

 

 

 

% parents présents 3ième réunion

 

 

 

 

 

 

Nombre de familles d'élèves de 3ième reçues, hors réunion parents-professeurs

 

 

LA CITOYENNETÉ

Nombre de signalements d'actes de violence (SIGNA)

 

Nombre « d'heure de colle »

 

Des dégradations des locaux

beaucoup - quelques uns - peu - aucun

Conflits élèves - enseignants

beaucoup - quelques uns - peu - aucun

Conflits élèves - élèves

très fréquent - fréquent - rarement - jamais

Nombre d'actions liées à la Prévention routière

 

Nombre d'actions dans le domaine de l'alimentation

 

Nombre d'élèves subissant des problèmes d'hygiène et d'alimentation

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

 

LES ÉQUIPES PÉDAGOGIQUES

Nombre d'enseignants

 

Nombre d'enseignants exerçant à temps plein

 

Nombre d'assistant d'Éducation

... à ½ - ¼ temps

Nombre de surveillants

... à ½ - ¼ temps

Nombre de personnels ATOS

 

Nombre d'enseignants présents depuis au moins 2 ans au collège

 

Nombre d'enseignants exerçant ce métier depuis au moins 5 ans

 

 

OUVERTURE DU COLLÈGE

Existence d'un forum des métiers et des formations

 

Stage en entreprise obligatoire pour les 4ième

 

Stage en entreprise obligatoire pour les 3ième

 

Nombre d'actions d'ouverture

 

Nombre de classes participant à l'opération « collège au cinéma »

 

Qualité des relations avec le Conseil général

très bonne - bonne - moyenne - mauvaise

Nombre d'actions d'ouverture à la dimension européenne

 

Nombre de partenariats

 

 

ENVIRONNEMENT

Existence d'une structure d'aide aux devoirs

oui - non

Offre d'activités sportives variées

oui - non

Offre d'activités culturelles (théâtre, école de musique)

oui - non

Existence d'un point d'accueil jeunesse

oui - non

 

 

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð TABLEAU DE BORD ANNUEL DES ÉVALUATIONS l l l l l l

 

Cette fiche doit être complétée et transmise au coordonnateur de chaque année scolaire. Il sera adressé par courrier électronique, il devra être retourné par la même voie.

L'aide des services de l'Inspection académique est nécessaire pour procéder aux extractions de données

concernant les résultats aux évaluations de début de CE 1, de début de 6ième et les résultats au diplôme national du brevet.

 

·        Les résultats du REP aux évaluations nationales, au diplôme national du brevet

Scores de réussite aux évaluations de début de CE 1

 

école

REP

Département

Académie

Académie

Éducation prioritaire

 % de réussite en français

 

 

 

 

 

% de réussite en mathématiques

 

 

 

 

 

 

Scores de réussites aux évaluation de début de 6ième

 

collège

Département

Académie

Académie

Éducation prioritaire

 % de réussite en français

 

 

 

 

% de réussite en mathématiques

 

 

 

 

 

 

·        Les résultats au diplôme national du brevet

Résultats au diplôme national du brevet

 

collège

Département

Académie

Académie

Éducation prioritaire

 % de reçus

 

 

 

 

 

 


 

CONTRAT D'OBJECTIFS

SCOLAIRES 2006 - 2009

RÉSEAU D'ÉDUCATION PRIORITAIRE

PORT-SAINTE-MARIE - LOT-ET-GARONNE

 

 

 

 

l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l l   l l l l l l l l l

 

 

ð RÔLE DU COORDONNATEUR l l l l l l l l l l l l l l l l l l

 

 

Cet enseignant a été désigné par Monsieur l'Inspecteur d'Académie, après consultation des enseignants des écoles et de l'Inspecteur de circonscription.

Il sera mis fin à ses fonctions à sa propre demande ou par Monsieur l'Inspecteur d'Académie en fonction des exigences de la carte scolaire.   

 

La fonction de coordonnateur revêt plusieurs aspects :

o       Circulation de l'information au sein des écoles, du collège, entre les écoles, entre les écoles et le collège.

o       Organisation et animation des temps de concertation, de mise en commun. 

o       Rédaction des comptes rendus, des synthèses et avenants au projet.

o       Archivage des documents élaborés lors des concertations.

o       Tenue du tableau de bord du Réseau d'Éducation Prioritaire.

o       Recherche et diffusion de la documentation spécifique à l'Éducation prioritaire

o       Recherche de possibilités de travail en partenariat tant à l'intérieur du système éducatif qu'à l'extérieur.

 

Un coordonnateur entrera en fonction à la rentrée 2006.

 

   Impression Impression

Dans le même thème d'articles :